Créez votre décoration intérieure unique avec l’univers Concept Store

0
557

Avec le handmade, le made in France, le commerce équitable et l’écofriendly, les Concept Stores en ligne tels que BforC, Twicy Store ou Bonjour Bibiche sont devenus les points de rencontrent entre artisans, commerçant et clients amoureux de déco, soucieux de retrouver du sens et de la qualité. Ils se sont tous donné pour mission de remettre le « Beau » au cœur de nos vies. Plus qu’une simple le tendance, le concept store fait de la déco d’intérieur un art de vivre, une véritable philosophie. On vous en dit plus.

Un art de vivre

Depuis l’avènement du phénomène IKEA il y a une vingtaine d’années, nos intérieurs n’en finissent plus de s’uniformiser, de se mimer, ressemblant aux showrooms ou aux pages des catalogues de la marque scandinave. Mais depuis quelque temps, il semble que le vent soit en train de tourner. En cette fin de décennie, à l’aube des années 2020, un grand changement s’opère dans le monde de la décoration d’intérieur. Loin de l’uniformisation des grandes marques de prêt à meubler, des boutiques voient le jour. Des entrepreneurs, des passionnées de mode et de déco se lancent dans l’aventure du Concept Store. Le résultat : une foule de boutiques aux personnalités singulières voient le jour. Elles permettent à chacun d’entre nous de créer notre intérieur unique, car des concept stores, il y en a pour tous les goûts, de tous les genres, une multitude de styles et d’univers, et toujours le sens du beau, du détail et le souci de la qualité.

Le retour de la philosophie Arts & Crafts

Ce qui se passe aujourd’hui est similaire à bien des égards à ce qu’on a pu voir dans la deuxième moitié du XIXe siècle avec le mouvement britannique Arts & Crafts. Ce mouvement artistique est né en Angleterre dans les années 1860. Il se développa des années 1880 à 1910, fin de l’époque victorienne. Il avait pour vocation de réformer les domaines de l’architecture, des arts décoratifs, de la peinture et de la sculpture pour affronter l’uniformisation engendrée par les progrès de la modernité et de l’industrialisation. Les artistes-artisans comme William Morris s’indignaient des conditions de travail des ouvriers et du fait que le mobilier fabriqué en série soit de piètre qualité. Leur idée commune était simple : le bonheur résidait dans l’artisanat et un ouvrier ne pouvait s’épanouir et être fier de son ouvrage que s’il intervenait à chaque étape de la réalisation et de la fabrication. Il fallait ainsi réhabiliter le travail fait main, sauvegarder et réapprendre les techniques traditionnelles dans tous les domaines des arts décoratifs : la broderie, la tapisserie, la poterie, les teintures naturelles, l’impression à la planche, les textiles tissés de façon traditionnelle, la marqueterie et l’ébénisterie. Environ 150 plus tard, l’histoire se répète. Les gens veulent retrouver le beau, le fait main, la qualité, et reprendre le contact avec les artistes-artisans, rétablir ce lien avec les faiseurs et le sens du travail bien fait et payé à sa juste valeur.

Vous aussi retrouvez le plaisir de la décoration en adoptant une philosophie nouvelle, en affirmant votre personnalité et en renouant le contacts avec les créateurs et artisans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here